0smose

notre instagram

De toute façon, je n'ai rien à cacher Pt.2



Comment la collecte de données conduit à la création de bulles cognitives




Vos données sont utilisées et revendues pour permettre aux annonceurs de vous toucher plus rapidement. Jusqu’ici cela ne semble pas inquiétant puisque ce sont des annonces qui vous intéressent.
En vérité, c’est ici que le problème entre en jeu. Comment rester lucide et ouvert au monde sur Internet si vous consultez seulement des choses qui vous concernent ?



Pour qualifier ce phénomène, le militant Américain Eli Pariser invente en 2011 le terme de « bulles cognitives » (“filter bubbles” en anglais). Les bulles cognitives témoignent ainsi du filtrage des informations avant qu’elles ne parviennent à l’internaute, et ainsi l’état d’isolement intellectuel et culturel dans lequel il se retrouve lorsque les informations qu'il recherche sur internet résultent de la collecte de ses données personnelles (voir article précédent). Donc si vous ne consultez que des informations qui vous intéressent, et que les autres font de même, vous êtes littéralement enfermé dans une bulle cognitive.



Hormis en cas d’épidémie, le fait d’enfermer des personnes n’a jamais été positif.
Le documentaire Netflix “L’Affaire Cambridge Analytica” montre comment des citoyens américains qui étaient potentiellement de futurs électeurs de Donald Trump, ont été ciblés par des annonces Facebook. Le phénomène des bulles cognitives explique en partie la montée des votes populistes au Brésil ou au Royaume-Uni pour le Brexit par exemple.



Le contenu posté sur les réseaux sociaux n’est pas toujours bienveillant, mais les algorithmes le vérifient rarement. Les contenus postés sur les réseaux sociaux ne veulent donc pas forcément le bien de la population, et il a été découvert récemment que Youtube propose à certains utilisateurs des vidéos niant l’existence d’un réchauffement climatique. Eli Pariser milite alors sans cesse pour avertir les utilisateurs en proposant des pétitions. Les bulles cognitives sont de réelles prisons digitales dans lesquelles les algorithmes peuvent facilement nous enfermer.



Il est donc essentiel de se questionner sur les informations qui nous parviennent et de cultiver sa curiosité en-dehors de nos centres d’intérêt afin de ne pas occulter le reste du monde.



catégories

récents

Gardiens de la Paix

29/12/2020

Nina Simone, Légende

30/11/2020

L'Eté d'0smose : un océan de partage pendant le mois d'Août

07/09/2020
Afficher plus